Oh! N’insultez jamais une femme qui tombe!

NUNCA INSULTÉIS A LA MUJER CAÍDA

Autor: Victor Hugo
Fecha: Besanzón, 1802 – París, 1885
Movimiento: Romanticismo

En español

En français

Oh ! n’insultez jamais une femme qui tombe !

Oh ! n’insultez jamais une femme qui tombe !
Qui sait sous quel fardeau la pauvre âme succombe !
Qui sait combien de jours sa faim a combattu !
Quand le vent du malheur ébranlait leur vertu,
Qui de nous n’a pas vu de ces femmes brisées
S’y cramponner longtemps de leurs mains épuisées !
Comme au bout d’une branche on voit étinceler
Une goutte de pluie où le ciel vient briller,
Qu’on secoue avec l’arbre et qui tremble et qui lutte,
Perle avant de tomber et fange après sa chute !

La faute en est à nous ; à toi, riche ! à ton or !
Cette fange d’ailleurs contient l’eau pure encor.
Pour que la goutte d’eau sorte de la poussière,
Et redevienne perle en sa splendeur première,
Il suffit, c’est ainsi que tout remonte au jour,
D’un rayon de soleil ou d’un rayon d’amour !

Source:

http://www.artpoetica.es/index.php?id=551

http://poesie.webnet.fr/lesgrandsclassiques/poemes/victor_hugo/oh_n_insultez_jamais_une_femme_qui_tombe.html

Anuncios

Livre: Demain, j’arrête (Gilles Legardinier)

Ma dernière lecture en français est “Demain, j’arrête”. Je veux en parler parce que j’ai bien aimé la lecture de ce livre. Je me suis beaucoup amusée, et beaucoup riglolé. Surtout au debut. Il commence avec la question: quel est le truc le plus idiot que vous ayez jamais fait ?

Moi, j’ai pas encore de reponse, mais c’est sur que j’en ai fait assez. Mais Julie (la fille de l’histoire), elle, elle a fait des grands trucs.

Résumé du livre

Et vous, quel est le truc le plus stupide que vous ayez jamais fait ? Comme tout le monde, Julie en a fait beaucoup. Elle pourrait raconter la fois où elle a enfilé un pull en dévalant des escaliers, celle où elle a tenté de réparer une prise électrique en tenant les fils entre ses dents, ou encore son obsession pour le nouveau voisin qu’elle n’a pourtant jamais vu – obsession qui lui a valu de se coincer la main dans sa boîte aux lettres en espionnant un mystérieux courrier… 

Mais tout cela n’est rien, absolument rien, à côté des choses insensées qu’elle va tenter pour approcher cet homme dont elle veut désormais percer le secret. Poussée par une inventivité débridée, à la fois intriguée et attirée par cet inconnu à côté duquel elle vit mais dont elle ignore tout, Julie va prendre des risques toujours plus délirants, …

Écoutons l’auteur

Demain j’arrête ! de Gilles Legardinier,

Éditions Fleuve Noir

Date de parution : 10/11/2011 

 

Sources:

– http://www.gilles-legardinier.com/ –

23 avril “Journée mondiale du livre et du droit d’auteur”

 

Le 23 avril 1616, disparaissaient Cervantes, Shakespeare et Garcilaso dela Vega dit l’Inca.

journee livre

Ce 23 avril marque aussi la naissance, ou la mort d’éminents écrivains tels que Maurice Druon, K. Laxness, Vladimir Nabokov, Josep Pla ou Manuel Mejía Vallejo. C’est pourquoi, cette date a été choisie par la Conférence générale de l’UNESCO afin de rendre un hommage mondial au livre et à ses auteurs, et encourager chacun, en particulier les plus jeunes, à découvrir le plaisir de la lecture et à respecter l’irremplaçable contribution des créateurs au progrès social et culturel.

En cuanto a las actividades que se desarrollarán en Madrid, tenemos una gran variedad, todas ellas se encuentran bajo el título de:

 * LA NOCHE DE LOS LIBROS. Con más de 600 actividades: recitales, debates, firmas, cuenta cuentos, conferencias, actividades infantiles, exposiciones, juegos, música teatro, cine, tallleres, charlas…     Para ver todo el programa haz clic aquí . PROGRAMA.

* PREMIO CERVANTES a la escritora mexicana de origen francés, Elena Poniatowska

 

 

¿Y TU LIBRO PREFERIDO?

Aunque en muchas ocasiones os he oído decir que no os gusta leer, estoy segura que no es verdad. No os gusta leer las lecturas obligatorias, pero hay libros que vosotros habéis leído, y os han encantado. Incluso habéis recomendado a vuestros amigos. Así que, no podéis decir que no os gusta leer. O quizá lo que ocurre, es que aún no habéis encontrado ese libro que ha significado el punto de partida, ese que siempre recordaréis como: “Mi primer libro fue…”. Fue el primero, pero nunca más volvió a ser el último.

Los míos, aunque hay más son:

libros preferidos

Y LOS TUYOS, ¿CUÁLES SON?

 

 

SOURCES
* http://www.journee-mondiale.com/120/journee-mondiale-du-livre-et-du-droit-d-auteur.htm

* http://www.unesco.org/new/fr/unesco/events/prizes-and-celebrations/celebrations/international-days/world-book-and-copyright-day-2014/

* http://www.unesco.org/

* http://www.madrid.org/cs/Satellite?cid=1354313545432&language=es&pagename=PortalLector%2FPage%2FPLEC_contenidoFinalNavegable

 

 

 

Cher Monsieur Germain,…

En 1957, Albert Camus (escritor francés) recibió el Premio Nobel de Literatura (Prix Nobel de Littérature). Al día siguiente, escribió un carta, una carta dirigida a su profesor, el señor Germain. Esta es la carta leída por quienes, como el Señor Germain ejercen dicha profesión.

Después del vídeo, podéis leer la carta en francés:

albert camus lettre

 

Sources:

Vidéo de Santillana España: https://www.youtube.com/watch?v=cobH2vIe45s

Lettre: http://tipaza.typepad.fr/mon_weblog/2010/01/lettre-qualbert-camus-envoya-%C3%A0-son-instituteur-au-lendemain-de-son-prix-nobel.html

La chanson de Roland

La Chanson de Roland est un poème épique, c’est-à-dire une épopée. On y célèbre des exploits guerriers en un style particulier : l’exagération révèle l’incroyable valeur des combattants, les phrases courtes donnent du rythme au récit en accumulant les actions guerrières.

Les quatre parties de la chanson

La chanson peut être divisée en quatre parties :

1. La trahison de Ganelon : Ganelon, beau-frère de Charlemagne et beau-père de Roland, jaloux de la préférence de Charlemagne envers son neveu auquel l’empereur a confié l’arrière-garde de ses armées, trahit Roland. Il intrigue avec le calife Marsile, roi des Sarrasins pour s’assurer de la mort de Roland. Cette partie va des laisses 1 à 79 dans la chanson.

2. La bataille de Roncevaux : Roland et son compagnon le chevalier Olivier meurent dans la bataille ainsi qu’un grand nombre de Sarrasins et de Francs. Cette partie va des laisses 80 à 176.

3. La vengeance de Charlemagne sur les Sarrasins : Roland avait sonné du cor pour alerter Charlemagne mais quand ses armées arrivent pour secourir l’arrière-garde, le comte est déjà mort. Charlemagne venge alors son neveu en battant les Sarrasins avec l’aide de Dieu. Cette partie va des laisses 177 à 266.

4. Le jugement de Ganelon : Après la bataille, Charlemagne fait juger Ganelon qui est condamné à mourir écartelé. Cette partie va des laisses 267 à 291.

En espagnol

778 La chanson de Roland

Ou bien en version original, en français, sur la page du film. http://www.lachansonderoland.com/index_fr_ct.htm
l

* Sources:

– http://fr.wikipedia.org/wiki/La_Chanson_de_Roland

– http://www.la-litterature.com/dsp/dsp_display.asp?NomPage=1_ma_011f_Litterature

– http://www.ralentirtravaux.com/lettres/sequences/cinquieme/chevalier/lecon-1.php

Un hommage aux traducteurs

Combien des fois ont a entendu et lu des critiques aux traducteurs et aux interprètes? Trop. Et bien, je voudrais bien rendre un hommage aux traducteurs, parce qu’ils font bien leur travail, mais en plus, grâce à eux, on peut lire des livres du monde entier, bien qu’on ne connaît pas la langue de l’auteur ou même, leur pays.

Dans un des multiples voyages sur internet, j’ai découvert un nouveau blog http://francisthemulenews.wordpress.com avec un article très intéressant sur la traduction d’un livre connus par tous (au moins on devra le connaître). C’est LE PETIT PRINCE d’Antoine de Saint-Exupéry dont j’ai déjà parlé dans queleques post.

Mais cette fois-ci on ne va pas parler sur le contenu du livre, sur les messages qu’il cache ou sur l’auteur. (Ceux qui ont déjà lu le “lien” d’avant connaissent le sujet). Il s’agit de “l’erreur” (ou pas) commis par Saint-Exupéry dans le chapitre XIII ou bien par le businessman. Le voilà:

C’est-à-dire, la première chiffre de chaque opération est le résultat de la précédente. Mais la dernière addition ne suit pas la même stratégie. Car de vingt-huit on passe à vingt-six. On sait pas si c’est une erreur de graphie, de copie ou bien de l’auteur. Ou par contre, c’est una message caché de Saint-Exupéry.

Cependant, le premier traducteur du “Principito” vers l’espagnol, a conservé la corrélation naturelle. Le voici:

Tout cela provient de cet étude:  Marta Macho Stadler (Universidad del País Vasco-Euskal Herriko Unibertsitatea), “Las matemáticas de la literatura,” Un Paseo por la Geometría, DivulgaMAT, 2006/2007. Voir le passage à la page 14, sur le titre “16. Antoine Saint-Exupéry (1900-1944).

Écoutez les chapitres 11, 12 et 13

http://www.youtube.com/watch?v=eLzYRxmukcY 

Sources:

http://francisthemulenews.wordpress.com/2010/03/22/el-error-aritmetico-en-el-principito-de-antoine-de-saint-exupery-que-el-traductor-al-espanol-corrigio/

http://divulgamat.ehu.es/weborriak/TestuakOnLine/06-07/PG-06-07-Macho.pdf

http://www.ebooksgratuits.com/pdf/st_exupery_le_petit_prince.pdf

http://www.agirregabiria.net/g/sylvainaitor/principito.pdf

L’Élegance du hérisson

de Muriel Barbery
Editeur Gallimard –
date de publication : 31 août 2006.

 « Je m’appelle Renée, j’ai cinquante-quatre ans et je suis la concierge du 7 rue de Grenelle, un immeuble bourgeois. Je suis veuve, petite, laide, grassouillette, j’ai des oignons aux pieds et, à en croire certains matins auto-incommodants, une haleine de mammouth. Mais surtout, je suis si conforme à l’idée que l’on se fait des concierges qu’il ne viendrait à l’idée de personne que je suis plus lettrée que tous ces riches suffisants.

Je m’appelle Paloma, j’ai douze ans, j’habite au 7 rue de Grenelle dans un appartement de riches. Mais depuis très longtemps, je sais que la destination finale, c’est le bocal à poissons, la vacuité et l’ineptie de l’existence adulte. Comment est-ce que je le sais ? Il se trouve que je suis très intelligente. Exceptionnellement intelligente, même. C’est pour ça que j’ai pris ma décision : à la fin de cette année scolaire, le jour de mes treize ans, je me suiciderai. »

À partir de ce livre, et avec une certaine liberté dans ses arguments Mona Achache a crée un film qui peut bien exprimer les sentiments de l’oeuvre et des tous les jours.

 

"les familles heureuses se ressemblent toutes; 
les familles malheureuses 
sont malheureuses chacune à sa façon. " 
Anna Karénine (1873-1877)