FILM. HIPPOCRATE

comédie dramatique (102 minutes)

sortie le 3 septembre 2014
France
Réalisateur : Thomas Lilti

Synopsis

Benjamin va devenir un grand médecin, il en est certain. Mais pour son premier stage d’interne dans le service de son père, rien ne se passe comme prévu. La pratique se révèle plus rude que la théorie. La responsabilité est écrasante, son père est aux abonnés absents et son co-interne, Abdel, est un médecin étranger plus expérimenté que lui. Benjamin va se confronter brutalement à ses limites, à ses peurs, celles de ses patients, des familles, des médecins, et du personnel. Son initiation commence.

 

EN ESPAGNE ET EN ESPAGNOL

ESTRENO EL 8 DE MAYO EN ESPAÑA

SOURCES:

– http://www.jds.fr/medias/image/hippocrate-34570-600-600-F.jpg

– http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=216480.html

– http://cineday.orange.fr/films/hippocrate-CNT0000004Irpw/

 

 

Le film de la semaine

Esta es nuestra cara cuando vemos la película. O al menos es la que yo he visto en vosotros, en clase, para finalizar el curso que mejor que una gran sonrisa. Aunque no nos ha dado tiempo a terminar de verla, espero que la “encontréis” en francés, y la visionéis. Siempre me podéis hacer comentarios sobre lo que os ha aparecido. Aquí os dejo una de mis partes favoritas (:-))(video) de la película, y la Banda Sonora, que es una maravilla. Se puede escuchar on line.

Bande annonce

Bande sonore

  • Ludovico Einaudi – Fly (La scène en voiture au début)
  • Earth, Wind & Fire – September (Le générique de début)
  • Frédéric Chopin – Nocturne en si bémol op. 9 n°1 (Driss attend son entretien)
  • Ludovico Einaudi – Writing poems (kebab entre potes)
  • Ludovico Einaudi – Una mattina (retour chez Philippe / attente rendez-vous de Philippe / générique de fin)
  • Franz Schubert – Ave Maria D.839 (musique de fond chez Philippe)
  • Wolfgang Amadeus Mozart – The magic flute, Birdcatcher (premier jour de travail)
  • George Benson – The ghetto (scènes de la vie courante)
  • Ludovico Einaudi – Senza respiro (crise nocturne)
  • Carl Maria von Weber – Nein, länger trag’ ich nicht die qualen (à l’opéra, « un arbre qui chante »)
  • Terry Callier – Your goin’ miss your candyman (peinture)
  • Jean-Philippe Rameau – Les Indes galantes (morceau joué par l’orchestre)
  • Georg Philipp Telemann – Colombine ouverture burlesque (id.)
  • Georg Friedrich Haendel – Concerto grosso (id.)
  • Antonio Vivaldi – Les quatre saisons, l’été, troisième mouvement (id.)
  • Jean-Sébastien Bach – Suite n°1 en sol majeur BWV 1007, prélude (id.)
  • Jean-Sébastien Bach – Suite n°2 en si mineur BWV 1067, badinerie(id.)
  • Jean-Sébastien Bach – Concerto en fa mineur BWV 1056, largo (id.)
  • Antonio Vivaldi – Les quatre saisons, le printemps, premier mouvement (id.)
  • Nikolai Rimski-Korsakov – Le vol du bourdon (id.)
  • Earth, Wind & Fire – Boogie Wonderland (la musique sur laquelle danse Omar Sy)
  • Ludovico Einaudi – L’origine nascosta (voyage en avion)
  • Nina Simone & Hal Mooney – Feeling good (la scène de parapente)
  • Ludovico Einaudi – Cache cache (départ de Driss)
  • Antonio Vivaldi – Concerto pour 2 violons et orchestre en la mineur op.3 n°8, allegro (retour à la cité)

“Des hommes et des dieux”

Le film “Des hommes et des dieux” de Xavier Beauvois, Grand prix du 63ème Festival de Cannes, est proposé pour représenter la France à la cérémonie des Oscars en février 2011.

Le film avec Lambert Wilson et Michael Lonsdale remporte un large succès public pour sa première semaine d’exploitation en France, avec plus de 460.000 entrées, ce qui le place largement en tête du box-office.

Bande Annonce

Synopsis :

 Un monastère perché dans les montagnes du Maghreb, dans les années 1990. Huit moines chrétiens français vivent en harmonie avec leurs frères musulmans. Quand une équipe de travailleurs étrangers est massacrée par un groupe islamiste, la terreur s’installe dans la région. L’armée propose une protection aux moines, mais ceux-ci refusent. Doivent-ils partir ? Malgré les menaces grandissantes qui les entourent, la décision des moines de rester coûte que coûte, se concrétise jour après jour…

Ce film s’inspire librement de la vie des Moines Cisterciens de Tibhirine en Algérie de 1993 jusqu’à leur enlèvement en 1996.

Réalisé par Xavier Beauvois
Avec 

Lambert WilsonLambert Wilson              Rôle : Christian

Michael LonsdaleMichael Lonsdale           Rôle : Luc

Olivier RabourdinOlivier Rabourdin          Rôle : Christophe
 
Philippe Laudenbach                       Rôle: Célestin
Jacques Herlin                                    Rôle: Amédée
Loïc Pichon                                           Rôle: Jean-Pierre
Xavier Maly                                          Rôle: Michel
Jean-Marie Frin                                 Rôle : Paul

Abdelhafid MetalsiAbdelhafid Metalsi         Rôle : Nouredine

Sabrina Ouazani Sabrina Ouazani             Rôle : Rabbia

   
Omar Abdallah Moundy
Bruno Olivier Perrier
Ali Fayattia Farid Larbi
le terroriste Adel Bencherif

Sources:

* http://www.youtube.com/watch?v=B8WBJ3X4dhE

* http://www.rtlinfo.be/info/magazine/cinema/738218/-des-hommes-et-des-dieux–propose-pour-representer-la-france-aux-oscars

* http://www.premiere.fr/film/Des-Hommes-Et-Des-Dieux2

* http://www.allocine.fr/film/fichefilm_gen_cfilm=56826.html

Le 6ème Festival du film français d’Helvétie

Pour sa sixième édition, du 15 au 19 septembre 2010, le Festival du Film français d’Helvétie de Bienne, dont le parrain sera cette année l’acteur d’origine vaudoise Vincent Perez, proposera une trentaine de films dont de nombreuses avant-premières.

Le FFFH est né à Bienne en 2005. 130 films ont été projetés et plus de cent talents ont accompagné leurs oeuvres lors des cinq dernières éditions. Chaque année, le FFFH a le privilège de présenter des films avant leurs sorties officielles. Dès 2008, le Festival présente des courts-métrages. En 2010, le court-métrage sera primé.

 Le FFFH a pour objectif de rapprocher les cultures et séduire les cinéphiles romands et alémaniques.Et comme chaque année, les recettes de cette journée sont versées à la Fondation Théodora.

Le FFFH franchit les frontières linguistiques.

Estimés à plus d’un tiers de l’audience, les alémaniques aiment le cinéma français/francophone. Situé à Bienne, aux portes de la Suisse alémanique, le Festival se veut bilingue. Pour preuves le sous-titrage en allemand de la grande majorité des films présentés, le programme de la Journée des Enfants parlé en allemand, la communication entièrement bilingue et la traduction simultanée des podiums de discussion.  

Programme

Si vous voulez bien connaître le programme des films projetés dans le festival, vous pouvez le consulter en suivant le lien suivant:

http://www.fffh.ch/fr/Programm/programme-2010.html

Plus de renseignements sur le Festival : www.fffh.ch

 

BIENNE

Bilingue. Bienne (environ 50.000 habitants) est située au pied du Jura (francophone) et dans le canton de Berne (à majorité germanophone).

Langues officielles. Le français et l’allemand sont les deux langues officielles de la ville.

60-40. 60% de la population est germanophone, 40% est francophone.

1-2-3. 36,9% des habitants sont monolingues, 32,9% bilingues et 20,3% sont trilingues ou plus.

  

Sources:

* (site web officiel) http://www.fffh.ch/

* http://www.swissinfo.ch/fre/Dossiers/Festivals/Tous_azimuts/Il_faut_cesser_avec_cette_barriere_de_la_langue!.html?cid=28349308

* http://www.fffh.ch/fr/Programm/programme-2010.html

* http://www.ambafrance-ch.org/spip.php?article1584

* http://www.cineman.ch/fr/news/archive/10406.html

* http://www.voie7.ch/concours/fffh-2010-bienne/

* (photo / image) http://www.voie7.ch/_upload/_generated/4/content/images/Wettbewerbe/FFFH2010_1.jpg

Claude Chabrol

 

Le cinéaste Claude Chabrol est mort, aujourd’hui matin , à l’âge de 80 ans.

Figure de la Nouvelle Vague avec François Truffaut et Jean-Luc Godard, Claude Chabrol, amateur de polars et d’humour grinçant, adorait croquer les travers de la bourgeoisie de province, avec ses scandales étouffés sous une respectabilité de façade, n’hésitant pas à forcer le trait jusqu’à la limite de la noirceur absolue.

Né le 24 juin 1930 à Paris, dans une famille de pharmaciens, il passe son adolescence dans la Creuse, pendant la seconde guerre mondiale, avant de s’inscrire aux facultés de lettres et de pharmacie de Paris. Licencié en lettres, il participe en tant que critique de cinéma au lancement de la Nouvelle Vague en écrivant dans les Cahiers du cinéma de 1952 à 1957, aux côtés de François Truffaut et Jacques Rivette.

Claude Chabrol s’impose rapidement en tant qu’auteur, réalisateur et producteur de films.

Le Beau Serge (1957), obtient le prix Jean Vigo et le grand prix du Festival de Locarno en 1958 

Les Cousins remportent en 1959 l’Ours d’or du Festival de Berlin.

– Violette Nozière (1978),

Une Affaire de femmes (1988),

La Cérémonie (1995)

– Merci pour le chocolat (2000, Prix Louis-Delluc).

Plus légers, Inspecteur Lavardin et Poulet au vinaigre, ses polars provinciaux tournés avec le comédien Jean Poiret, connaîtront un vif succès. L’ensemble de sa carrière (plus de 80 films pour le cinéma et la télévision) a été couronnée par le Prix René Clair de l’Académie française (2005) et le Grand prix 2010 des auteurs et compositeurs dramatiques.

À noter aussi deux réjouissants téléfilms inspirés des Contes de Guy de Maupassant, La Parure et Le Petit fût, réalisés en 2007 et 2008 pour la série à succès de France 2.

* http://www.lemonde.fr/cinema/article/2010/09/12/le-realisateur-claude-chabrol-est-mort_1410157_3476.html

* http://www.youtube.com/watch?v=2VVk_zYOd7k

* http://www.republique-des-lettres.fr/10460-claude-chabrol.php

* (photo /image) http://www.iuncker.ch/_presse/_por/Claude%20Chabrol%202.jpg

Paris au cinéma

Que Paris attire à presque tout le monde est déjà connu, qu’elle est la ville-patrie des artistes depuis longtemps, est toujours présent dans les livres d’art. Mais dans cette occasion, je voudrais revoir les films qui ont été tournés à Paris. C’est vraiment difficil d’y inclure tous les films, mais on va comme même en parler de quelques uns.

On commence.

UN AMERICAIN À PARIS (1951)

un film musical américain réalisé par Vincente Minnelli.

À Paris, une riche héritière s’éprend de Jerry Mulligan, un jeune peintre américain. Mais celui-ci tombe amoureux de Lise qui est elle-même promise à un autre homme.

DRÔLE DE FRIMOUSSE (1957)

 (Funny Face) est un film musical américain réalisé par Stanley Donen.

Maggie Prescott (Kay Thompson) est rédactrice en chef du magazine Quality Magazine. Elle est à la recherche d’un mannequin pour montrer les dernières créations d’un couturier de renom. Le photographe du magazine, Dick Avery (Fred Astaire), va trouver la personne idéale : Jo Stockton (Audrey Hepburn), une jeune femme libraire attirée par la philosophie, plus intéressée par l’enseignement du professeur Flostre que par la haute-couture. Elle acceptera la proposition dans le seul but d’aller à Paris pour rencontrer ce dernier. Le soir du défilé, Jo disparaît pour retrouver Flostre.

LE FABULEUX DESTIN D’AMELIE POULAIN (2001)

un film français réalisé par Jean-Pierre Jeunet.

Amélie vit en banlieue. C’est une fille pas comme les autres. Elle voit tour à tour sa mère mourir sur le parvis de Notre Dame, son père vivre une histoire d’amour incroyable avec un nain de jardin. Amélie quitte cet univers opressant pour aller vivre à Montmartre, où elle est serveuse. 
Du coup, Amélie a trouvé un but à sa vie : améliorer la vie des autres par petites touches, de la concierge à son voisin. Mais un jour elle tombe sur un garçon étrange, tout aussi timide, beau. A la station Abbesses, Nino Quinquampoix (comme la rue près de Beaubourg) ramasse les photomatons sur le quai du métro. La fascination d’Amélie pour Nino perturbe un peu sa vie… Et Nino va évidemment rentrer dans le jeu d’Amélie.

RATATOUILLE (2007)

film d’animation réalisé par Brad Bird.

Rémy est un jeune rat qui rêve de devenir un grand chef français. Ni l’opposition de sa famille, ni le fait d’être un rongeur dans une profession qui les déteste ne le démotivent. Rémy est prêt à tout pour vivre sa passion de la cuisine… et le fait d’habiter dans les égouts du restaurant ultra coté de la star des fourneaux, Auguste Gusteau, va lui en donner l’occasion ! Malgré le danger et les pièges, la tentation est grande de s’aventurer dans cet univers interdit.
Ecartelé entre son rêve et sa condition, Rémy va découvrir le vrai sens de l’aventure, de l’amitié, de la famille… et comprendre qu’il doit trouver le courage d’être ce qu’il est : un rat qui veut être un grand chef…

Mais cela n’a pas encore fini, bientôt la suite…

Sources:

* http://www.ecrannoir.fr/dossiers/paris/etranger.htm

* http://www.allocine.fr/

* http://www.ecrannoir.fr/films/01/amelie/

Musique et cinéma

Il est tout à fait courant de découvrir des chansons à partir des films. Mais dans cette occasion, on a découvert un film à partir de cette chanson:

D’abord on va connaître encore plus de cette chanteuse…

Kenza Farah

D’après son site sur internet http://www.kenza-farah.fr/, elle s’appelle Farah et est née le 8 juillet 1986, à Bejaia (Algérie). En réalité elle grandit à Marseille (France) avec ses parents et ses quatre soeurs et un frère. Elle commencera à chanter dans les petites fêtes de quartier entre la k-bu, Saint Louis, Campagne l’eveque, puis elle deviendra la mascotte du 15ème arrondissement. Elle remportera de nombreuses rencontres et concours. Bientôt, elle décide d’écrire ses propres textes. Farah utilise alors son 2éme prénom KENZA (trésor en arabe) et d’en faire son nom de scéne.

Kenza Farah travaille actuellement sur son nouvel album nommé : Trésor dont la sortie est prévue pour mi septembre 2010, le premier single de cet album s’appelle Militante. Le nouveau single de Kenza Farah extrait de la B.O. du film Coursier s’intitule La où tu vas et diffusé en radio.

Paroles de “Là où tu vas” CLIC

Le Film “Coursier”

  Date de sortie cinéma : 24 février 2010 

Réalisé par Hervé Renoh
Avec Michaël Youn, Géraldine Nakache, Jimmy Jean-Louis, plus

Genre : Comédie , Policier
Durée : 01h35min

Distributeur : EuropaCorp Distribution

Synopsis : Sam est coursier. Il sillonne Paris, souvent au mépris des règles élémentaires du code de la route. Alors qu’il doit impérativement assister à un mariage pour tenter de sauver son couple avec Nadia, il n’a pas d’autre choix que d’accepter une course urgente pour son boss… Course qui va faire de cette journée, le pire cauchemar de sa vie.