Joël Dicker – La vérité sur l’affaire Harry Quebert

Résumé du livre

À New York, au printemps 2008, alors que l’Amérique bruisse des prémices de l’élection présidentielle, Marcus Goldman, jeune écrivain à succès, est dans la tourmente : il est incapable d’écrire le nouveau roman qu’il doit remettre à son éditeur d’ici quelques mois.

Le délai est près d’expirer quand soudain tout bascule pour lui : son ami et ancien professeur d’université, Harry Quebert, l’un des écrivains les plus respectés du pays, est rattrapé par son passé et se retrouve accusé d’avoir assassiné, en 1975, Nola Kellergan, une jeune fille de 15 ans, avec qui il aurait eu une liaison.

Convaincu de l’innocence de Harry, Marcus abandonne tout pour se rendre dans le New Hampshire et mener son enquête. Il est rapidement dépassé par les événements : l’enquête s’enfonce et il fait l’objet de menaces. Pour innocenter Harry et sauver sa carrière d’écrivain, il doit absolument répondre à trois questions : Qui a tué Nola Kellergan ? Que s’est-il passé dans le New Hampshire à l’été 1975 ? Et comment écrit-on un roman à succès ?

Joël Dicker

Ecrivain Suisse de langue française, Joël Dicker est né à Genève le 16 juin 1985.

C’est à Genève que Joël effectuera toute sa scolarité.  Il ’étudie  le droit à l’Université de Genève, d’où il sortira diplômé en 2010.

A l’âge de dix ans, il fonde La Gazette des Animaux, une revue sur la nature qu’il dirigera pendant sept années et qui lui vaudra de recevoir le Prix Cunéo pour la protection de la nature et d’être désigné « plus jeune rédacteur en chef de Suisse » par La Tribune de Genève.

Après quelques essais, il écrit Les derniers jours de nos pères, un roman qui raconte l’histoire véritable et méconnue du SOE, une branche noire des services secrets britanniques qui ont notamment formés les résistants français durant la Seconde guerre mondiale. Le manuscrit, achevé courant 2009 peine à trouver un éditeur. Mais le destin tourne. Courant 2010, il soumet Les derniers jours de nos pères au Prix des écrivains genevois, qui récompense des manuscrits uniquement. A sa grande surprise, Joël reçoit le prix en décembre 2010. Il est alors contacté par Vladimir Dimitrjevic, monstre sacré de l’édition, directeur des Editions de l’Age d’Homme, à Lausanne, qui propose de l’éditer.

Le livre est censé sortir à la fin avril 2010. Mais Vladimir Dimitrjevic suggère de reporter sa sortie à septembre 2010. Malheureusement, Vladimir Dimitrjevic ne verra jamais la parution du livre : fin juin 2010, il se tue sur la route vers Paris.

Joël Dicker publie son second roman, La Vérité sur l’affaire Harry Quebert en septembre 2012, et obtient le Grand Prix du roman de l’Académie française 2012. Il a fait partie de la sélection finale pour le Prix Goncourt 2012.. Il reçoit le prix Goncourt des lycéens 2012.

Lire les premières lignes (en espagnol)

http://www.alfaguara.com/es/libro/la-verdad-sobre-el-caso-harry-quebert/

http://www.alfaguara.com/uploads/ficheros/libro/primeras-paginas/201305/primeras-paginas-verdad-sobre-caso-harry-quebert.pdf

Sources:

* http://www.lagedhomme.com/boutique/fiche_produit.cfm?ref=978-2-87706-816-1

* http://joeldicker.com/biography/

*

Esta entrada fue publicada en Libros.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s