Paris au cinéma

Que Paris attire à presque tout le monde est déjà connu, qu’elle est la ville-patrie des artistes depuis longtemps, est toujours présent dans les livres d’art. Mais dans cette occasion, je voudrais revoir les films qui ont été tournés à Paris. C’est vraiment difficil d’y inclure tous les films, mais on va comme même en parler de quelques uns.

On commence.

UN AMERICAIN À PARIS (1951)

un film musical américain réalisé par Vincente Minnelli.

À Paris, une riche héritière s’éprend de Jerry Mulligan, un jeune peintre américain. Mais celui-ci tombe amoureux de Lise qui est elle-même promise à un autre homme.

DRÔLE DE FRIMOUSSE (1957)

 (Funny Face) est un film musical américain réalisé par Stanley Donen.

Maggie Prescott (Kay Thompson) est rédactrice en chef du magazine Quality Magazine. Elle est à la recherche d’un mannequin pour montrer les dernières créations d’un couturier de renom. Le photographe du magazine, Dick Avery (Fred Astaire), va trouver la personne idéale : Jo Stockton (Audrey Hepburn), une jeune femme libraire attirée par la philosophie, plus intéressée par l’enseignement du professeur Flostre que par la haute-couture. Elle acceptera la proposition dans le seul but d’aller à Paris pour rencontrer ce dernier. Le soir du défilé, Jo disparaît pour retrouver Flostre.

LE FABULEUX DESTIN D’AMELIE POULAIN (2001)

un film français réalisé par Jean-Pierre Jeunet.

Amélie vit en banlieue. C’est une fille pas comme les autres. Elle voit tour à tour sa mère mourir sur le parvis de Notre Dame, son père vivre une histoire d’amour incroyable avec un nain de jardin. Amélie quitte cet univers opressant pour aller vivre à Montmartre, où elle est serveuse. 
Du coup, Amélie a trouvé un but à sa vie : améliorer la vie des autres par petites touches, de la concierge à son voisin. Mais un jour elle tombe sur un garçon étrange, tout aussi timide, beau. A la station Abbesses, Nino Quinquampoix (comme la rue près de Beaubourg) ramasse les photomatons sur le quai du métro. La fascination d’Amélie pour Nino perturbe un peu sa vie… Et Nino va évidemment rentrer dans le jeu d’Amélie.

RATATOUILLE (2007)

film d’animation réalisé par Brad Bird.

Rémy est un jeune rat qui rêve de devenir un grand chef français. Ni l’opposition de sa famille, ni le fait d’être un rongeur dans une profession qui les déteste ne le démotivent. Rémy est prêt à tout pour vivre sa passion de la cuisine… et le fait d’habiter dans les égouts du restaurant ultra coté de la star des fourneaux, Auguste Gusteau, va lui en donner l’occasion ! Malgré le danger et les pièges, la tentation est grande de s’aventurer dans cet univers interdit.
Ecartelé entre son rêve et sa condition, Rémy va découvrir le vrai sens de l’aventure, de l’amitié, de la famille… et comprendre qu’il doit trouver le courage d’être ce qu’il est : un rat qui veut être un grand chef…

Mais cela n’a pas encore fini, bientôt la suite…

Sources:

* http://www.ecrannoir.fr/dossiers/paris/etranger.htm

* http://www.allocine.fr/

* http://www.ecrannoir.fr/films/01/amelie/

Esta entrada fue publicada en Cine.

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s