Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites

de MARC LEVY

Cela m’arrive toujours à cette époque, pedant ces journées de longues seances d’étude obligatoire, j’ai envie de lire, de vivre des histoires, toutes différentes les unes des autres, pour oublier les obligations. Donc, pour cette semaine, j’ai aussi déjà fini un nouveau bouquin.

Marc Levy

Lui-même dans cette vidéo nous parle de son roman. C’est vrai que le propre créateur ne peut parler de façon objective de sa criature. Mais, c’est vrai aussi qu’il n’y a rien de plus sublime que d’écouter les mots d’un auteur. Des définitions qui echaperaient n’importe quelle autre tentative d’explication. Même pour Marc Levy.

Biographie 

  Marc Levy est né le 16 octobre 1961 à Boulogne Billancourt.

À 18 ans, il s’engage à la Croix Rouge Française où il passera 6 années, d’abord dans une équipe de secourisme routier, puis en tant que directeur du réseau des scours pour le département des Hauts-de-Seine.

Parallèlement il entame des études de gestion et d’informatique à l’Université Paris-Dauphine et fonde sa première société, Logitec France, pendant sa deuxième année d’étude. L’année suivante, il s’envole pour les États-Unis, où il crée deux sociétés spécialisées en images de synthèse implantées en Californie et dans le Colorado.

À 29 ans, après avoir perdu le contrôle de son groupe, il démissionne et repart à zéro. Il rentre à Paris et fonde avec deux amis, un an plus tard, une petite société de travaux de finition, qui deviendra en quelques années l’un des premiers cabinets d’architecture de bureau en France.

À 37 ans, Marc Levy y écrit une histoire pour l’homme que deviendra son fils. Poussé par sa soeur scénariste, il en envoie le manuscrit de Et si c’était vrai (ma prochaine lecture) aux Éditions Robert Laffont début 1999. En octobre, avant même de la sortie du roman, Steven Spielberg (Dreamworks) en acquiert les droits d’adaptation cinématographique.

Après la publication de son premier roman, il quitte son cabinet d’architecture et se consacre entièrement à l’écriture.

Par la suite, chacun de ses livres bat des records de vente en France, et à l’étranger. En septembre 2005, les ventes de ses cinq romans dépassent les 8 millions d’exemplaires.

Résumé

Quelques jours avant son mariage, Julia reçoit un coup de fil du secrétaire particulier de son père. Comme elle l’avait pressenti, Anthony Walsh – un homme d’affaires brillant, mais un père distant – ne pourra pas assister à la cérémonie. Mais pour une fois, il a une excuse irréprochable : il est mort. Julia ne peut s’empêcher de voir l’aspect tragi-comique de la situation. Son père a toujours eu un don très particulier pour apparaître soudainement et faire basculer le cours de sa vie. D’une seconde à l’autre, ses projets de mariage se transforment en plans de funérailles. Mais le lendemain de l’enterrement, Julia découvre que son père lui réserve encore une surprise…

Web

N’hesitez pas de visiter la web du livre www.toutesceschoses.com où vous trouverez un extrait du livre, de vidéos sur l’auteur et la lecture de Marc Levy sur mp3.
Sources:

* http://passion-livre.over-blog.com/article-toutes-ces-choses-qu-on-ne-s-est-pas-dites-marc-levy-40554337.html

* http://www.toutesceschoses.com/default.aspx

* http://www.marclevy.info/

Esta entrada fue publicada en Libros.

2 comentarios el “Toutes ces choses qu’on ne s’est pas dites

  1. JV dice:

    Interesante sin duda, pero nos tienes que deleitar con tu castellano leones alguna vez, que nos tiens abandonados.

  2. francale dice:

    No os tengo abandonados, os leo cada poco, lo que ocurre es que tengo la sensación de que los días tienes menos de 20 horas,… ya me entiendes. Un abrazo fuerte

Responder

Introduce tus datos o haz clic en un icono para iniciar sesión:

Logo de WordPress.com

Estás comentando usando tu cuenta de WordPress.com. Cerrar sesión / Cambiar )

Imagen de Twitter

Estás comentando usando tu cuenta de Twitter. Cerrar sesión / Cambiar )

Foto de Facebook

Estás comentando usando tu cuenta de Facebook. Cerrar sesión / Cambiar )

Google+ photo

Estás comentando usando tu cuenta de Google+. Cerrar sesión / Cambiar )

Conectando a %s